Olfac Bienvenue sur le forum d'olfac.
Si une question vous turlupine, si vous voulez partager une expérience, si vous souhaitez nous confier une information n'hésitez pas, ce forum est là pour ça.

 Accueil     Rechercher     Chat     Inscription     Connexion

Forum
--- Vos sensations: anosmie et/ou agueusie circonstancielle
------ Encore une nouvelle!
Vous devez vous connecter pour laisser un message.
Encore une nouvelle!
 josette21Posté le Jeudi 23 Août 2007 - 23:40
Bonjour à tous et toutes!
Contente de trouver des personnes pour partager nos petits "soucis".
J'ai découvert également ce forum par hasard en cherchant des infos sur mon problème...Je vous raconte :
J'ai perdu l'odorat suite à un grave traumatisme cranien dû à une chute de rollers sans CASQUE[/par un beau lundi de Paques ensoleillé il y a 3 ans!
eh oui comme tout accident,c'est vraiment bête! 12 jours d'hospitalisation mais bon je relativise cet accident malheureux car j'aurais pu devenir un "légume"et végéter,je suis mariée et nous avons 2 merveilleux enfants,donc finalement je m'en tire plutôt pas malmalgres quelques séquelles non apparentes,j'ai perdu 40% de mon audition côté droit et je souffre d'accouphènes permanentes(oreille qui siffle),ça na pas été facile tous les jours au début.
J'ai lu quelques post et j'ai découvert des récits presques similaires au mien .Je distingue le sucré,salé,amer,acide ... car finalement les papilles sont là,pour le reste,je réapprend.C'est difficile à expliquer,mais j'ai le sentiment que mon cerveau se réadapte à de nouveaux goûts,de nouvelles odeurs comme les bébés,la mémoire est aussi très importante,car le fait de voir ce que l'on mange aide,je ne sais si les yeux fermés je saurais reconnaître ce que je mange,mais petit à petit je parviens à distinguer certains aliments,je parviens également à reconnaître certaines odeurs,pas celles que je connaissait avant,mais les nouvelles, telles que la fumée de tabac ou l'odeur de feu de bois,la javel etc je pense qu'il doit s'agir d'odeurs fortes,sinon certaines odeurs me viennent,mais je ne sais les distinguer et je demande régulièrement à mon entourage de me dire de quoi il s'agit,bref ,j'ai le sentiment que très doucement je retrouve certaines sensations,on m'a parlé de filaments sensoriels qui auraient été sectionnés ou distendus lors du choc et qui se situent sur la base du nez,il semblerait qu'ils se reconstituent lentement,comme les terminaisons nerveuses que l'on aurait sectionnés lors d'une opération!
Enfin tout ça pour vous dire que j'ai l'impression d'une amélioration et pour vous rassurer toutes les personnes qui désespèrent de retrouver ces sensations
Donc voila mon récit et mon expérience.
Je vous remercie de m'avoir lue et j'espère pouvoir de nouveau discuter avec vous.
A bientôt
PS:je continue le roller avec le casque bien sur,que je recommande vivement à tous les adeptes de ce sport
 DawelPosté le Vendredi 14 Septembre 2007 - 15:01
bonjour
je suis un peu dans le meme cas que vous. Cela fait 4ans que je n'ai plus de goût et plus d'odorat, suite à un traumatisme crânien. Sauf que rien ne revient et que j'avoue que ça devient difficile. Si vous avez un médecin à me conseiller dans la région parisienne, je serais ravie. Comment faites-vous avec vos enfants, pour la nourriture etc...
 Josette21Posté le Vendredi 14 Septembre 2007 - 15:25
Bonjour!
Je regrette de ne pas avoir d'adresses de médecin à vous communiquer sur Paris,mais de toutes façons,aucun médecin n'a pu m'aider,juste la patience et l'espoir !
Mais comme je le disais,je relativise ma situation car j'aurais pu suite à cet accident être décédée ou infirme à vie réduite à un "légume" donc j'ai plûtot de la chance!
Pour mes enfants,ce qu'il me manque le plus,c'est de sentir leur odeur,sinon je suis assistante maternelle et ça "m'arrange" de ne pas sentir les couches garnies,mais mes enfants ont vite fait de me le faire savoirmais trêve de plaisanteries...Pour les repas,je fonctionne à l'instinct et comme je reconnaîs le salé,sucré,amer,acide... je m'en sors,sinon c'est le souvenir des choses que j'aimaient auparavant,il est vrai que je n'innove pas dans mes recettes,mais bon tout le monde s'adapte et ça se passe très bien. J'ai le sentiment que ça revient très lentement,pas ce que j'ai connu,mais bon ,je gère bon gré,mal gré.Je crains surtout mon odeur corporelle,donc j'abuse de douches et je garde le même parfum que j'utilisais avant mon accident et l'utilise généreusement
Il faut garder l'espoir,facile à dire
Mais si psychologiquement si ça devient difficile,il y a peut-être dans votre région des groupes de paroles ou des médecins pour vous soutenir dans cette épreuve
Alors je vous dis bon courage et à bientôt
 DawelPosté le Vendredi 14 Septembre 2007 - 16:45
merci de votre réponse
bonne continuation
 MemebutPosté le Samedi 15 Septembre 2007 - 16:34
Bonjour à tous, et bienvenue à Josette21,
votre expérience est intéressante, et illustre assez bien la plasticité cérébrale, qui nous permet tout autant de manipuler et créer de la connaissance que de récupérer d'accidents cérébraux plus ou moins grave.
Je souffre d'anosmie depuis l'âge de 13 mois, à cause d'un trauma crânien... En 1973, la chirurgie crânienne m'a permis de survivre, mais pas d'espérer un rétablissement aussi "assisté" que ce qu'on peut attendre aujourd'hui. La cause de l'anosmie : la section, par le chirurgien, des terminaisons nerveuses (ces fameux "filaments" auxquels vous faites référence), et surtout le colmatage de la fracture, située sur la plaque criblée, qui permet à ces filaments de traverser le "plancher" du cerveau...
En fait, c'est ce colmatage qui empêche toute récupération (du moins a priori) de l'odorat : impossible pour les nerfs de contourner le bouchon artificiel...

Votre témoignage fait en effet penser à une élongation neuronale ou à une section (que l'on pense être à l'origine de certains symptômes dits "frontaux" liés à certains traumas crâniens violents, comprenant des modifications de la personnalité, des problèmes de planification, etc.). Je en suis en aucun cas spécialiste de la question, mais il n'est pas exclu de retrouver un fonctionnement "normal" (le nerf se réadapte et se répare, sans avoir forcément besoin de repousser)...

Toutefois, il n'y a rien de systématique dans cette récupération : là où pour certains cela est rapide (quelques mois/années), d'autres ne connaitront pas de rémission.
Ce qui est plus communément admis en remédiation cérébrale, c'est que plus rapide est l'apparition d'un début de rémission, plus l'espoir de recouvrer tout ou partie de la fonction cérébrale (sensorielle, motrice, ou autre) est grand. Nous voilà bien avancés, puisque j'ignore par contre si 3 ans pour ressentir une évolution est court ou long...

En dehors de cet aspect strictement physiologique, je ne connais pas d'établissement spécialisé dans l'accompagnement de l'anosmie... D'où l'intérêt que je porte à ce site, et à l'idée d'une éventuelle association !!
Je suis très preneur pour tout contact que vous pourriez trouver, sachant que j'essaie toujours de contacter des laboratoires (malheureusement plus orientés recherche scientifique qu'accueil, conseil et soutien) susceptibles de communiquer sur leurs travaux et leurs avancées dans le domaine.

Quoiqu'il en soit, n'hésitez pas à innover en cuisine : les recettes m'ont sauvé de graves défauts culinaires ... Et m'ont permis d'en étonner plus d'un(e) !

Merci pour votre témoignage, et bon courage !!

L'anosmie n'est pas un problème en soi... Le problème, c'est l'odorat des autres !
      Vous devez vous connecter pour laisser un message.Ce sujet lu 1637 fois contient 4 réponse(s)    
Retour à la liste des sujets du salon.