Olfac Bienvenue sur le forum d'olfac.
Si une question vous turlupine, si vous voulez partager une expérience, si vous souhaitez nous confier une information n'hésitez pas, ce forum est là pour ça.

 Accueil     Rechercher     Chat     Inscription     Connexion

Forum
--- Documentations, témoignages, reportages
------ Questionnaire
Vous devez vous connecter pour laisser un message.
Questionnaire
 paulinePosté le Mercredi 6 Décembre 2006 - 14:33
Bonjour!
pour mon travail de diplôme ( les troubles de l'odorat) je rechreche des témoignages!
Alors si vous avez un peu de temps!!! voici mes questions:
 
1.   De quelle manière vous êtes vous rendu compte de votre maladie ?
 
2.   De quelles nature sont vos les troubles de l’odorat ? (traumatique allergique inhalation toxique…)                                                                                                                                                            
3.   Depuis combien de temps souffrez-vous de cette maladie ?
 
4.   Y a-t-il des aliments ou des odeurs que vous distinguez ?
Si oui les quelles ?  
 
5.   Vous est il déjà arriver de retrouvez l’odorat pendant quelques temps ?
Si oui comment avez-vous réagit ?
 
6.   Quels sont les problèmes majeurs que vous avez rencontré fasse à la           maladie ?
 
7.   Vous sentez-vous différent des autres ?
 
8.   Par quels mots décririez-vous ce que vous ressentez ?
 
9.   On dit souvent que les gens qui ont perdu un de leurs cinq sens développent les autres. Ressentez-vous cette impression ?
 
                             !!!merci à tous !!!
 KysicPosté le Mercredi 6 Décembre 2006 - 17:24
Bonjour,
Je vais essayer de répondre:

1°) De quelle manière vous êtes vous rendu compte de votre maladie ?
- C'est venu petit à petit, ma famille c'est rendu compte que je ne sentais pas grand chose,
alors on me demandait souvent si je sentais telle ou telle chose, parfois je pensais sentir un
peu mais la plus part du temps je répondais que je sentais rien.
On a fini par aller chez un spécialiste qui m'a dit que je souffrais d'anosmie.

2. De quelles nature sont vos les troubles de l’odorat ? (traumatique allergique inhalation toxique…)
- La cause de mon anosmie n'est pas réellement connue, peut être due à une sinusite que j'ai eu tout petit.

3. Depuis combien de temps souffrez-vous de cette maladie ?
- Depuis que j'ai l'âge de m'en souvenir (j'ai 20 ans).

4. Y a-t-il des aliments ou des odeurs que vous distinguez ?
Si oui les quelles ?
- J'ai l'impression de distinguer tous les aliments comme tout le monde (j'ai l'impression d'avoir un goût normal).
Je dit l'impression car de fait on dit que l'odorat est en grande partie responsable du goût des aliments chez les gens "normaux",
cela rejoins sans doute la question 9.

5. Vous est il déjà arriver de retrouvez l’odorat pendant quelques temps ?
Si oui comment avez-vous réagit ?
- Non, pas réelement.

6. Quels sont les problèmes majeurs que vous avez rencontré fasse à la maladie ?
- Ayant la "chance" d'etre anosmique depuis petit et que celle ci est été diagnostiquée tôt,
j'ai évité les plus gros inconvénients.

7. Vous sentez-vous différent des autres ?
-Oui et non, je crois que je ne suis pas comme tout le monde, mais que personne n'est comme les autres.
Au fond il y a personne de totalement "normal", et c'est très bien comme ça,
mais je ne me sens pas vraiment plus "anormal" que les autres).

8. Par quels mots décririez-vous ce que vous ressentez ?
- Moi je me sens bien par rapport à mon anosmie, mon plus gros regret est que j'ai l'impression que que l'anosmie n'est
pas vraiment reconnu, pas comme un handicap en tout cas...
(Bien qu'on ne puisse pas le comparer avec les autres handicap, c'est certains).

9. On dit souvent que les gens qui ont perdu un de leurs cinq sens développent les autres. Ressentez-vous cette impression ?
- Je penses en effet qu'il est possible que mon goût (mes papilles gustatives en fait) soient plus déceloppé que les chez les autres,
ce qui expliquerait que j'arrive bien à distinguer les aliments.
Mes autres en revanches ne me semblent pas plus développés (je suis myope également).

Voilà, bonne continuation.

PS: j'ai déplacé le message dans ce salon qui à justement été crée pour ça.

Kysic
 memebutPosté le Vendredi 8 Décembre 2006 - 23:02
Bonjour,
de quel diplôme s'agit-il ?
Quelle est la portée de cette analyse ?

Pour ma part, voici quelques éléments de réponse :

1. Dans mon cas, on ne peut pas parler de maladie. Je suis privé d'odorat à la suite d'un accident survenu très tôt (13 mois). C'est donc mon éducation qui m'a permis de comprendre, petit à petit, qu'il s'agit vraiment d'une différence importante avec les gens "sentants".

2. Il s'agit donc d'un trauma crânien... Ou plutôt de la trépanation qui a suivi. Une fracture de la plaque criblée, juste en dessous des lobes olfactifs, qui s'est vite transformée en méningite...

3. J'approche de mes 31 ans... Ca va donc faire bientôt 30 ans que j'analyse le monde "autrement".

4. Impossible de sentir quoi que ce soit lorsque les nerfs olfactifs ont été sectionnés...

5. Idem

6. L'anosmie est un handicap particulier : il est invisible, au même titre que d'autres handicaps sensoriels ou neurologiques. Cela constitue donc un premier point qui provoque souvent l'incompréhension des autres.
Kysic l'a d'ailleurs bien dit... Il est complexe de demander aux autres d'appréhender le monde comme je (nous) le fais(ons). Certaines réactions, qui semblent naturelles à la plupart des gens peuvent parfois nous dépasser complètement...
L'adolescence, à ce titre, est une période difficile (elle l'a été pour moi en tous cas), car c'est bel et bien à cette époque-là que se développent, plus ou moins consciemment, toutes les habilités liées à la séduction... Comment saisir alors l'alchimie, entre autre olfactive, qui se produit alors ?
Le risque d'accidents domestiques (gaz, intoxication alimentaire, etc.) rendent également méfiant... Mais sûrement pas autant que le sujet le plus courant, et à la fois le plus complexe à surmonter : la réaction des autres...

7. Oui, je me sens clairement différent des autres, et ce depuis très longtemps. Toutefois, je reste très d'accord avec Kysic. Notre différence nous a peut-être simplement rendu plus "conscients" des différences inter-individuelles, qui rendent notre monde si riche. Plus conscients, et presque plus fiers (même si cela peut sembler curieux, je en peux m'empêcher de ressentir uine fierté pour la curiosité que j'éprouve par rapport au monde...)

8. Pour les mots... A part ceux que j'ai déjà écrit ici, je vous invite à jeter un oeil sur un témoignage plus complet, dans le post "Anosmie et gestion des connaissances", dans la même section de ce forum. Pour le coup, les mots ne manquent plus

9. Voila bien une question que je continue à me poser tous les jours. Je suis musicien depuis de nombreuses années, autodidacte, et peut-être ais-je gagné quelque chose de ce côté-là. Mon toucher, lui aussi, est un sens que j'utilise énormément pour compenser "par moi-même". D'autre part, j'ai comme Kysic un goût assez préservé (je me demande si cela n'est pas lié à l'apparition très tôt du handicap)... Et comme lui, je suis myope !
Je crois que cette question reste difficile à trancher, puisqu'il est très difficile de parler de sa propre perception... Par contre, je suis convaincu que le cerveau a su développer des compensations, en s'appuyant sur ses fabuleuses habilités en terme de plasticité. Le rôle de l'odorat sur la mémoire n'est par exemple plus à démontrer... Or si je souffre de souvenirs "éthérés", cela ne m'empêche pas d'acquérir de nouvelles connaissances...
Enfin, je me demande où "passent" les cellules du bulbe olfactif, puisque l'on sait qu'elles se reproduisent pendant quasiment toute la vie !!


Voila, j'espère que cela pourra servir... Quoiqu'il en soit, à bientôt, et bon courage !

L'anosmie n'est pas un problème en soi... Le problème, c'est l'odorat des autres !
 kpuPosté le Mardi 12 Décembre 2006 - 23:18
hello,
1.   De quelle manière vous êtes vous rendu compte de votre maladie ?
Par un retard de puberté
2.   De quelles nature sont vos les troubles de l’odorat ? (traumatique allergique inhalation toxique…) 
Anosmie totale, donc rien du tout!!
3.   Depuis combien de temps souffrez-vous de cette maladie ?
depuis toujours je suis née comme ça
4.   Y a-t-il des aliments ou des odeurs que vous distinguez ? Si oui les quelles ? 
Le sucré, le salé l'acide et l'amer dans les gouts uniquement
5.   Vous est il déjà arriver de retrouvez l’odorat pendant quelques temps ? Si oui comment avez-vous réagit ? Non jamais.
6.   Quels sont les problèmes majeurs que vous avez rencontré fasse à la           maladie ?
Peur du gaz, peurs des odeurs corporelles, peur des aliments périmés.
7.   Vous sentez-vous différent des autres ?
Oui, mais comme dit Kysic chacun est different c'st aussi ça qui fait notre individualité!!
8.   Par quels mots décririez-vous ce que vous ressentez ?
Avoir quelque chose en moins
9.   On dit souvent que les gens qui ont perdu un de leurs cinq sens développent les autres. Ressentez-vous cette impression ?
Oui essentiellement sur le touché, et le gout même si je n'ai pas les saveurs.
 
Bon courage,
a bientot

kpu
 le_nezPosté le Mercredi 27 Décembre 2006 - 23:53
Bonjour, je vais essayer de répondre. J'ai 3 ans et je suis anosmique de naissance (enfin du moins, je ne me souviens pas avoir eu de l'odorat un jour...)
 
1.   De quelle manière vous êtes vous rendu compte de votre maladie ?
Petit à petit quand je me suis rendu compte que les enfants de mon âge sentait des choses tous en même temps ("tiens, il va y avoir des frites à la cantine", ou "ça pue, c'est affreux"). Mais je dirais que je n'ai été sur qu'il me manquait quelque chose seulement vers 7-8 ans.  2.   De quelles nature sont vos les troubles de l’odorat ? (traumatique allergique inhalation toxique…)  
 
Je ne sens rien du tout et je n'en connais pas la cause (je n'ai jamais fait d'examen pour ça)                       
                                                                                                                                 3.   Depuis combien de temps souffrez-vous de cette maladie ?
 depuis toujours
4.   Y a-t-il des aliments ou des odeurs que vous distinguez ? Si oui les quelles ?    
aucune odeur
Par contre je distingue plein d'aliments au goût. Pas tous par contre. Difficile de distinguer les vins, les épices, les thés, quand il y a plusieurs saveurs mélangées...
5.   Vous est il déjà arriver de retrouvez l’odorat pendant quelques temps ? Si oui comment avez-vous réagit ?
 
Non jamais  6.   Quels sont les problèmes majeurs que vous avez rencontré fasse à la           maladie ?
 
Je ne rencontre aucun problème grave et je le vis plutôt bien. Le plus difficile est certainement de l'expliquer aux autres.
 
C'est un peu gênant également de ne pas apprécier à leur juste valeur certains aliments.
Et puis, il y a toujours la possibilité de la fuite de gaz non détectée...
7.   Vous sentez-vous différent des autres ?
Oui, mais ce n'est pas gênant. J'ai plutôt tendance à en plaisanter avec les personnes à qui j'en parle.
Mais j'ai l'impression qu'il me manque quelque chose (sentir les bonnes odeurs par exemple ce qui a l'air très agréable). En revanche, ne pas sentir certaines mauvaises odeurs est plutôt un avantage !
8.   Par quels mots décririez-vous ce que vous ressentez ?  
voir les réponses aux autres question. En gros, "je ne sens rien".
9.   On dit souvent que les gens qui ont perdu un de leurs cinq sens développent les autres. Ressentez-vous cette impression ?
 
Oui pour le goût certainement. J'ai l'impresion d'avoir un goût bien plus développé que beaucoup de personnes car je reconnais très bien beaucoup d'aliments (pas tous cependant) alors que les personnes qui sentent ont l'impression de perdre le goût quand elles sont enrhumées.
Par contre, mes autres sens m'ont l'air normaux (je suis moi aussi myope !)
 
 
 
Bon courage pour ton travail. J'espère que nos réponses t'aideront.
 le_nezPosté le Mercredi 27 Décembre 2006 - 23:55
Il faut lire "33 ans" bien sur pas "3 ans" 
 
faute de frappe
 le_nezPosté le Jeudi 28 Décembre 2006 - 0:12
C'est encore moi...
 
Je rajoute quelques éléments à ma réponse à la question 6 qui me paraissent importants.
 
J'ai souvent peur de ne pas sentir bon, que mon appartement sente mauvais. Je ne peux pas distinguer les vêtements propres ou sales à l'odorat.
Il ne m'est pas possible non plus de sentir éventuellement que des aliments sont avariés ce qui peut être dangereux.
 tatafinePosté le Mardi 16 Mars 2010 - 17:10
Je ne sais pas si tu as toujours besoin de témoignage, mais voici mes réponses:
1.   Avec le temps. Beaucoup de temps.  2. Aucune idée.                                                                                                                                                           3.   Toujours   4.   J'ai le sens du gout pour tout les aliments sauf les épices. Et je ne sens que très très peu d'odeur (menthe)   5.   oui le temp d'une douche j'ai senti mon gel-douche et c'était assez agréable.  6.   plutot au niveau social  7.   un peu   8.   comprends pas la question. c'est de l'ironie?   9.   non

"Choisis tes ennemis ; mais laisse les amis te choisir." de André Gide
      Vous devez vous connecter pour laisser un message.Ce sujet lu 2036 fois contient 7 réponse(s)    
Retour à la liste des sujets du salon.