Olfac Bienvenue sur le forum d'olfac.
Si une question vous turlupine, si vous voulez partager une expérience, si vous souhaitez nous confier une information n'hésitez pas, ce forum est là pour ça.

 Accueil     Rechercher     Chat     Inscription     Connexion

Forum
--- Documentations, témoignages, reportages
------ Odorat et Imagerie médicale
Vous devez vous connecter pour laisser un message.
Odorat et Imagerie médicale
 DrjolyPosté le Vendredi 27 Novembre 2009 - 9:31
Voici un résumé extrait du JIM (Dr Georges Dubois) concernant une étude par IRM chez des patients anosmiques:
 
"Apport de l'IRM dans l'évaluation des troubles olfactifs
 
Les troubles olfactifs (TO) touchent environ un pour cent de la population générale. Les sinusites, les infections virales et les traumatismes en sont les étiologies les plus fréquentes. Une corrélation entre le volume du bulbe olfactif (ou lobe olfactif), région du cerveau où sont traitées les informations liées à l'olfaction, et les TO a été rapportée : le volume du bulbe olfactif semble diminué chez les patients porteurs d'hyposmie ou anosmie.
Une équipe allemande vient de publier dans un numéro récent de l' European Journal of Radiologyles résultats de travaux portant sur l'exploration des TO par des tests d'olfactométrie subjective et objective (potentiel évoqué chémosensitif), ainsi que par IRM.
Au total, 24 patients (13 femmes et 11 hommes ; âge moyen : 52 ans ; durée moyenne du TO : 23,5 mois) ayant différents types de TO (anosmie, hyposmie) d'origine diverses ont été inclus et ont subi des tests d'olfactométrie subjective et objective, ainsi qu'une IRM du bulbe olfactif.
Une corrélation positive entre l'olfactométrie objective et le volume du bulbe olfactif à l'IRM a été constatée, mais pas entre l'olfactométrie subjective et le volume du bulbe olfactif.
On peut ainsi conclure que l'IRM permet d'évaluer le bulbe olfactif dans le cadre des TO et semble supérieure aux autres explorations morphologiques, comme le scanner. Cependant, l'olfactométrie objective reste le gold standard en matière de diagnostic des TO.
Oender Goektas et coll. : Correlation of olfactory dysfunction of different etiologies in MRI and comparison with subjective and objective olfactometry. Eur J Radiol., 2009; 71 : 469-473"
 
Bonne lecture et reflexion!
 

médecin ORL
      Vous devez vous connecter pour laisser un message.Ce sujet lu 1794 fois contient 0 réponse(s)    
Retour à la liste des sujets du salon.